Vie du village‎ > ‎

Les "Couillons" fêtent leur Saint-Patron (2)

publié le 9 oct. 2012 à 02:46 par Commune Saint Martin Sur Ecaillon   [ mis à jour : 26 févr. 2013 à 05:20 ]


Randonnée sur es traces de la mémoire de Saint-Martin sur Ecaillon

Sur les 36680 communes de France, 4460 sont dédié à un saint.
Saint Martin arrive en tête avec 226 communes. Et plus de 4000 églises font référence à notre Saint-Patron*.

Ces chiffres démontrent, si cela est encore nécessaire, le rôle qu'a joué Saint-Martin dans notre pays au début de la chrétienté.

Nous avons emmené un petit groupe d'une quarantaine de personnes, curieuses de découvrir leur patrimoine, par les chemins boueux sur 3 km. Les chasseurs ont pour l'occasion annulé un lâcher de faisans qui était planifié afin de nous laisser libre accès en toute sécurité aux chemins. Nous les remercions.

Quelques points de repère historique concernant Saint Martin sur Ecaillon

Le lieu a été occupé par les Celtes des alignements de grès en donnant la preuve (appelés CROMLECH, le plus connu étant Stonehedge en Angleterre). 
Quelques vestiges retrouvés : os d'aurochs, silex taillés, une dent pesant 652 g (en 1895 au lieu-dit "les Bruyères) !

Origine du village

Une chapelle dédiée à Saint-Martin qui a donné naissance à la paroisse puis au village.

Nom

La première appellation connue est Walter Saint Martin (seigneur du lieu, rattaché au Hainaut), puis Saint Martin Bermerain, Saint Martin Capelle et enfin Saint Martin sur Ecaillon.

Seigneurs

Le premier fut WALTER EN 1174, suivi de AUBERT TURCK en 1237, puis JEAN DE QUAROUBLE et enfin JEAN DE PIENNES en 1775.

Occupations

Les Romains, les Espagnols, les Autrichiens en 1793, les Prussiens après la défaite de Napoléon, les Belges, les Russes après Waterloo.

Eglise

Bâtie en grès en 1784 (Christ en croix avec arc de triomphe, autel du XVIIIème siècle, groupe sculpté sur bois représentant Saint Martin partageant son manteau).

Industries

Extraction de grès, extraction de sable, fours à chaux, moulins, mulquinerie.

A - Place de la Vicoire (altitude 55 m)
B - Eglise + ferme curiale au coin de la rue
C - Ancienne brasserie (coin de la rue, ferme actuellement)
D - Chapelle Notre-Dame des Victoires (point culminant à 100 m, probablement l'emplacement d'un ancien menhir, visibilité très étendue)
E - Calvaire, 5 chemins. Il existait une briqueterie entre la Chapelle et le Calvaire
F - Chapelle Sainte-Philomène (bâtie par la famille Anciau)
I - Rue d'Alsace anciennement appelée Rue Baudet
K - Orchival, ancien fort (fours à chaux)
M - Moulin Gayard sur les Harpies
N - Sablières
O - Moulin Sollau sur l'Ecaillon


* source : wikipedia