Vie du village‎ > ‎

Le Pays solesmois a des ambitions...

publié le 1 juin 2010 à 12:39 par Commune Saint Martin Sur Ecaillon   [ mis à jour : 29 janv. 2015 à 01:13 ]
... et il est déterminé à se défendre


mardi 02.02.2010, 05:04 - La Voix du Nord

Outre la présence remarquée et appréciée du sous-préfet, l'assemblée réunie pour les voeux de la communauté de communes du Pays solesmois, à la salle polyvalente de Saint-Martin-sur-Écaillon, aura noté le caractère original et « passionné » du discours de son président, Michel Wallerand. « Pétulant, pétillant, effervescent, turgescent (!). Prudent, vigilant, méfiant, impatient, négociant.


Le président de la CCPS Michel Wallerand, le maire Michel Dhaneus
et le conseiller général Georges Flamengt.

Intelligent, entreprenant, intéressant, captivant, passionnant, brillant, partisan, travaillant (...) Revenant, assurant, postulant, montant, avançant, progressant, influent, gagnant, conquérant ! ». Difficile d'y voir là une « traditionnelle » cérémonie des voeux tant les qualificatifs décrivant le Solesmois étaient riches de sens et de messages quant à son avenir... Michel Wallerand y revint à mi-mot après un bilan de l'année 2009. « Elle fut conforme aux précédentes depuis 2003 : active et féconde. » Avec une place particulière par « l'aspect cumulatif des activations de compétences qui s'empilent et se superposent », principalement en matière de service à la personne. En matière de développement économique, aussi, avec l'inauguration l'an dernier, du bâtiment Relais dans la zone d'activités de Solesmes qui a vu l'implantation d'entreprises porteuses d'emplois, et la convention qui devait être signée hier avec Cambrésis Initiative pour encourager la création d'entreprises. Mais aussi la desserte ADSL qui devrait permettre « aux communes de sortir de l'ombre dans les prochains mois » le plan de développement éolien les mesures en matière de gestion des déchets qui nécessite « une prise de conscience de chacun (pour) aboutir à une valorisation maximale et à un maintien des coûts ». Et enfin, les projets culturels, avec le Printemps francophone du Pays solesmois et l'espoir d'être « retenus comme tête de réseau de diffusion culturelle du département » pour obtenir des moyens supplémentaires nécessaires à diversifier l'offre sur le territoire.

« Débarassons-nous des oripeaux du doute et du complexe ! Réjouissons-nous : le Solesmois est un territoire de vie et d'envie ! » Le président de la CCPS n'a pas caché son enthousiasme. Il n'a pas caché non plus sa détermination et les ambitions du territoire. « Au-delà des postures idéologiques, pour ne pas dire politiques, les élus du Solesmois ne laisseront pas le temps leur dicter les mutations. Pour compléter nos atouts majeurs, il nous faut : développer nos réserves foncières, assurer l'attractivité de notre territoire, favoriser le développement de l'entrepreuneuriat et initier le développement de nouvelles activités. » S'il a souligné que les PME pouvaient incontestablement y trouver leur place « avec une approche affirmée du développement durable », il a également défendu la place du « monde rural ». « Le Solesmois se bat pour un projet, un projet que nous dévoilerons dans les toutes prochaines semaines et qui se traduira, dans un premier temps, par le dépôt d'un dossier de candidature comme Pôle d'excellence rurale. Nous présenterons ce projet à toutes les instances et notamment au Pays du Cambrésis dans lequel nous nous investissons beaucoup et qui doit aussi regarder vers l'Est. » Et de citer parallèlement « l'axe de la 643 (qui) doit être complété par un axe nord-sud afin de désenclaver Solesmes en direction de Valenciennes . » Entre les deux mon coeur balance mais projet de territoire et volonté de développement il y a. Georges Flamengt l'a évoqué par ailleurs : « Nous devons tirer profit de notre positionnement particulier en territoire d'équilibre entre le Cambrésis et le Valenciennois. Le Solesmois est convoité. Mais c'est sûr, si demain nous sommes amenés à nous fondre dans un espace communautaire beaucoup plus large, cela ne se fera que sur la base d'un projet réfléchi et partagé ».

« Que l'on pense au Solesmois... ». C'est en conclusion le message lancé par Michel Wallerand. « Notre implication dans le Cambrésis est aujourd'hui sans faille nous attendons un retour. Nous resterons arc-boutés sur ce projet de territoire qui sera un préalable à toute velléité de rapprochement. Nous avons l'énergie, l'audace et la patience. » Le décor est planté.

DIANE BÉTHUNE

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Cambrai/actualite/D_Iwuy_a_Solesmes/2010/02/02/article_le-pays-solesmois-a-des-ambitions-et-il.shtml